Étude sur la fusion BCE/ASTRAL

Depuis les années 1990, le secteur des médias au Canada est clairement marqué par de grandes fusions-acquisitions ayant généré une importante concentration de ce dernier donnant par la même naissance à un paysage médiatique dominé par quelques grands conglomérats verticalement intégrés (Raboy, 2001, George, 2009, 2010, Claus, 2013) 다운로드. Aujourd’hui, encore loin d’être un mouvement arrêté ayant atteint un « équilibre stable », cette dynamique de fusions-acquisitions connaît une nouvelle actualité avec une opération de grande envergure, la fusion BCE/Astral 맑은고딕 웹폰트. Au début du printemps 2012, George Cope fait ainsi une annonce soulevant de vifs débats, le rachat d’Astral Média (Astral) par la société Bell Canada Entreprises (BCE) 다운로드. Après une série de consultations auprès des acteurs en lien avec le monde des médias, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) refuse la transaction en raison de l’important pouvoir de marché qu’exercerait BCE au sein du secteur des médias 캐드 도면 다운로드.

Néanmoins, au début de l’été 2013, le conseil revient sur sa décision et, tout en imposant certaines conditions, autorise la fusion considérant que « la transaction, telle que modifiée par le Conseil, est dans l’intérêt public et qu’elle favorise les objectifs énoncés dans la Loi sur la radiodiffusion à l’égard du système canadien de radiodiffusion » (CRTC, 27/06/2013) 로타 사진집. L’objet du présent texte est de revenir sur cette fusion en présentant ses protagonistes, leurs rôles, les dynamiques à l’oeuvre et les premiers enseignements que l’on peut tirer 피디 팝 모바일 다운로드. Partant du constat que « les opérations de concentration émanent majoritairement de groupes multimédias imposant leur logique sur l’ensemble des industries culturelles et médiatiques » (Bouquillion et al., 2006, 152), ce rapport, rédigé dans le cadre du programme de recherche « la gouvernance des systèmes de communication », vise également à comprendre en quoi la fusion BCE/Astral nous éclaire sur l’évolution du secteur des médias au Canada et les logiques dans lesquelles ce dernier s’inscrit 다운로드.

Claus, Simon (2014). Étude sur la fusion BCE/ASTRAL. , Cahiers du CRICIS 2014-4.

Fichiers joints