Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Séminaire de l’Axe 3: Comment rendre compte de phénomènes contemporains comme l’insignifiance des campagnes électorales | 7 octobre

7 octobre | 9 h 30 min 12 h 30 min

Comment rendre compte de phénomènes contemporains comme l’insignifiance des campagnes électorales … un séminaire de l’axe 3 du CRICIS

Quand : vendredi 7 octobre 9h30 à 12h30

Où : salle J-1187 du pavillon Judith-Jasmin de l’UQAM (métro Berri-UQAM) et sur zoom. Le lien zoom sera communiqué sur inscription auprès de notre coordonnatrice à l’adresse centrecricis@gmail.com 

Attention : le séminaire ne sera pas enregistré.

L’axe 3 du CRICIS (Pratiques et conditions de production de l’information) vous invite à son premier séminaire de l’année ! Conçue et livrée par notre collègue François Demers, l’intervention aura pour titre Axiomatique contemporaine pour les recherches en communication publique : frontières poreuses des territoires de discours publics. Le résumé suit :

Comment rendre compte de phénomènes contemporains comme l’insignifiance des campagnes électorales, la popularité des commérages des radios poubelles, l’émergence de leaders populistes, la domination médiatique des plateformes américaines, qui font effet de changement climatique d’ensemble de la communication publique?

François Demers propose une approche qui pourrait aider à problématiser d’indispensables et diverses études empiriques à entreprendre, à partir de l’hypothèse d’une accélération contemporaine de tendances antérieures.

Pour cela, il aligne un faisceau de 6 traits du nouveau contexte public qui peuvent faire leviers et dont il a choisi de pousser à l’avant-scène la nouvelle porosité des espaces publics. Ces axes se croisent, se tissent, s’entrechoquent et s’additionnent. Ce sont :

1) La porosité des frontières

2) La professionnalisation

3) L’hybridation des langages et des pratiques professionnelles

4) La satellisation autour du divertissement

5) Les avancées de la démocratisation

6) L’autonomisation du discours public.

Quelques mots sur François Demers :

Professeur titulaire associé depuis 2020 au Département d’information et de communication de l’Université Laval où il a enseigné à partir de 1980. Auparavant, journaliste professionnel pendant 15 ans. Docteur en science politique, la thèse portait sur l’émergence de nouveaux quotidiens dans la ville de Guadalajara au Mexique à la faveur des débats relatifs à l’Aléna. A publié des livres, des articles savants et des chapitres de livre, sur le journalisme et la communication publique, au rythme moyen de deux par année depuis 1980, soit plus de 80 à ce jour. Le plus récent article, avec Sylvain Rocheleau et Virginie Hébert, « La loi 21 sur la laïcité du gouvernement québécois en contexte de communication mondialisée », Les Enjeux de l’Information et de la Communication, Grenoble, France. Mis en ligne le 18 février 2022, https://lesenjeux.univ-grenoble-alpes.fr/2021/dossier/08-la-loi-21-sur-la-laicite-du-gouvernement-quebecois-en-contexte-de-communication-mondialisee