Le Centre de recherche interuniversitaire sur la communication, l’information et la société (CRICIS) a pour objectif principal de constituer un pôle d’excellence dédié à l’analyse des rapports entre communication, information, culture et société dans un contexte où les systèmes de communication – qu’il s’agisse des technologies numériques de l’information et de la communication, des médias ou des industries culturelles – et les pratiques sociales qui leur sont liées ont pris une place centrale dans toutes les activités de nos vies quotidiennes, autant dans les sphères publique, privée que professionnelle.

Nous privilégions les perspectives critiques à la fois pour favoriser la pratique systématique de la réflexivité qui doit être au cœur de toute démarche de recherche et pour mettre en évidence tant les inégalités sociales face aux processus et phénomènes communicationnels que les rapports de pouvoir et les potentialités en termes de changements sociaux. Nous nous distinguons en accordant une place centrale à la fois aux recherches macro et micro, à l’importance des contextes structurants tout en étant attentifs aux innovations d’ordre individuel et collectif, et au temps présent tout en situant nos problématiques dans le long terme. Dans les relations entre communication, information, culture et société, nous privilégions les analyses en termes de déterminations réciproques.

Les enseignements que nous tirons de nos recherches sont à la fois issus des pratiques sociales de la communication au quotidien et de l’analyse des rapports entre communication, information, culture et société à une échelle historique et géographique beaucoup plus vaste.

Objectifs

Le CRICIS se donne pour principal objectif d’étudier la place et le rôle de l’information, de la culture et de la communication dans la dynamique des sociétés contemporaines. Caractérisé par la diversité de formations et de champs couverts par ses membres, il propose une analyse des mutations des systèmes de communication en s’appuyant sur une connaissance approfondie des conditions de leur émergence et de leur développement, dans une perspective résolument interdisciplinaire.

Le CRICIS a aussi pour vocation d’être un lieu d’échange d’idées et de réalisation de recherches accordant une place centrale à la dimension sociale et aux analyses à orientation critique, ainsi qu’à la réflexion d’ordre épistémologique sur les relations entre information, culture, communication et société. Dans ses travaux, il privilégie une approche comparative tant à l’échelle nationale qu’internationale.

Le CRICIS se veut également le pôle québécois d’un réseau scientifique auquel participent des enseignants-chercheurs d’une quinzaine de pays (Argentine, Belgique, Brésil, Cameroun, Chili, Espagne, États-Unis, France, Grande-Bretagne, Mexique, Russie, Sénégal, Suisse et Tunisie) qui entretiennent des relations suivies avec les membres du centre.

Problématique de recherche

Le CRICIS s’est fixé pour objectif premier de constituer un pôle d’excellence dédié aux analyses des rapports entre communication, information, culture et société. Pour ce faire, nous privilégions les perspectives critiques à la fois pour favoriser la pratique systématique de la réflexivité qui doit être au cœur de toute démarche de recherche et pour mettre en évidence tant les inégalités sociales face aux processus et phénomènes communicationnels que les rapports de pouvoir et les potentialités en termes de changements sociaux. Nous nous distinguons en accordant une place centrale à la fois aux recherches macro et micro, à l’importance des contextes structurants tout en étant attentifs aux innovations d’ordre individuel et collectif, et au temps présent tout en situant nos problématiques dans le long terme. Les enseignements que nous tirons de nos recherches sont à la fois issues des pratiques sociales de la communication au quotidien et de l’analyse des rapports entre communication, information, culture et société à une échelle historique et géographique beaucoup plus vaste.

Les membres du Centre développent une démarche interdisciplinaire à travers l’analyse des processus et des phénomènes communicationnels envisagée à partir d’une pluralité de regards ancrés en sociologie, en psychologie sociale, en sciences politiques, en sciences économiques, en sciences de l’éducation, en informatique cognitive, en philosophie, en études de la mondialisation, en urbanisme, en géographie, en droit, en sémiologie, en lettres, en histoire et en sciences sociales appliquées.

Composition

Le CRICIS comprend à la fois des chercheurs qui participent aux activités depuis la fondation du groupe de recherche et des chercheurs qui ont rejoint le groupe au fil des années, soit en tant qu’étudiants, soit en tant que professeurs. Elle est donc composée de professeurs chevronnés et de professeurs considérés comme de « nouveaux chercheurs » et s’est régulièrement enrichie au cours des dernières années.

L’équipe est caractérisée par une large diversité de formations et de champs couverts, ce qui permet d’aborder les phénomènes étudiés avec une connaissance approfondie des conditions de leur émergence et de leur développement, dans une perspective résolument interdisciplinaire. Les chercheurs du CRICIS sont spécialisés dans les champs disciplinaires suivants : communication, journalisme, sociologie, psychologie sociale, lettres, sciences politiques, économie, éducation, informatique cognitive, audiovisuel, langues et littérature, philosophie, études de la mondialisation, urbanisme, géographie, aménagement du territoire, etc.