Livres et revues

Concentration des médias, changements technologiques et pluralisme de l’information

Est sorti en octobre 2015 aux Presses de l’Université Laval ce livre placé sous la direction d’Éric George avec la collaboration d’Anne-Marie Brunelle et de Renaud Carbasse, tous les trois membres du CRICIS. Cet ouvrage comprend 15 textes de 18 auteurs dont 15 d’entre eux sont membres du Centre de recherche comme chercheur/e régulier/ère, chercheur/e associé/e ou étudiant/e.
SUITE

Le libre jeu

« Le jeu est souvent défini selon les catégories manichéennes du " bien " et du " mal ". Ici, il est accusé d’être cause d’une perte de temps, d’aliénation, de renfermement, de perte de repères ; là, loué pour être un moyen de socialiser, d’apprendre, de se découvrir, de se divertir.
SUITE

Anthologie des premiers travaux d’Armand Mattelart – sortie du tome 2 : Communication, cultures populaires et émancipation

Ce deuxième tome rassemble des écrits traversés par un questionnement d’ampleur quant aux conditions de possibilité de résistance populaire à la culture dominante et de l’émergence de cultures subalternes. Que faire avec les médias ? Comment rendre la parole au peuple ? Quelle est la relation entre les médias et la société ? Quel est le lien entre la construction de la démocratie et les systèmes de communication ?
SUITE

Armand MATTELART – Communication, idéologies et hégémonies culturelle

Les textes de ce premier tome constituent les éléments de base d’une critique de l’économie politique des phénomènes de communication. Ils sont le fruit de recherches sur la société chilienne des années 1960 et de la période de l’Unité Populaire (1970-1973). Le Chili va en effet devenir l’un des premiers laboratoires des enjeux géopolitiques de la globalisation et de ses réseaux. Il servira de test grandeur nature à des stratégies locales et transnationales, à la fois économiques, politiques, médiatiques et de renseignement, dont l’objectif est alors d’empêcher tout processus de transition vers des sociétés plus démocratiques.
SUITE

Usurpation de l’identité citoyenne dans l’espace public – Astroturfing, communication et démocratie

Est paru l’ouvrage Usurpation de l’identité citoyenne dans l’espace public – Astroturfing, communication et démocratie de Sophie Boulay, chercheure associée au CRICIS. Des manifestants rémunérés ? Un groupe d’intérêt prétendument « citoyen », mais fondé et financé par une entreprise privée ? Une lettre d’opinion, autogénérée à votre insu, portant votre signature ? Voilà des exemples d’astroturfing, une stratégie de communication […]
SUITE

La tyrannie de la valeur

Éric Martin et Maxime Ouellet codirigent l’ouvrage collectif « La tyrannie de la valeur – Débats pour le renouvellement de la théorie critique » aux éditions Écosociété. La crise économique de 2008 a suscité un «  renouveau  » du discours critique sur le capitalisme. Mais pour les auteur-e-s de La tyrannie de la valeur, cela n’a pas pour autant […]
SUITE

Approches inductives en communication sociale

Le premier numéro de la revue Approches inductives en communication sociale, dirigé par Jason Luckerhoff et François Guillemette vient de paraitre sur le portail Érudit.org. Plusieurs membres du centre signent des articles dans ce numéro. Tout d’abord, Sophie Boulay et Chantal Francoeur s’interrogent sur l’utilité d’une approche inductive dans le cadre d’une recherche portant sur […]
SUITE

Nouveaux Cahiers du socialisme – Médias, journalisme et société (fév. 2014)

Éric George, directeur du CRICIS, ainsi que Maxime Ouellet et Anne-Marie Brunelle, respectivement chercheur et adjointe de recherche au Centre, ont tous les trois contribué au numéro des Nouveaux Cahiers du socialisme, qui parait en février 2014. Ce numéro est consacré aux changements que connaissent le secteur médiatique et le journalisme dans le cadre de […]
SUITE

Identités diasporiques et communication

Si la notion de diaspora a été analysée en profondeur dans les recherches menées au sein de différentes disciplines telles que l’histoire, l’anthropologie, la sociologie, la science politique ou l’économie, son étude reste encore parcellaire en communication. Pourtant, la communication permet d’apporter un éclairage inédit à la compréhension des actions des individus et des collectifs humains.
SUITE