Vidéo: Temporalités, histoire(s) et médias

Cette conférence de Jean-Pierre Esquenazi et de Katharina Niemeyer du 21 mars 2018 s’est déroulée dans le cadre des activités de l’axe 1 du CRICIS, Mutation des médias et de la culture.

Temporalités, histoire(s) et médias

Durant ces dernières années, et plus précisément avec l’arrivée du web 2.0, la question des temporalités (historiques) a davantage trouvé sa place dans les recherches en communication et plus largement dans les études médiatiques. De nombreuses conférences organisées et des récentes publications en témoignent, que ce soit en France, Allemagne ou encore en Angleterre. Durant cette conférence et à l’appui de travaux et de réflexions menés en histoire, en philosophie et en ‘memory studies’, il s’agira d’interroger les notions de rupture, de présentisme, de transformation, d’expérience du temps vécu et de récit et de les mobiliser, les critiquer et les discuter en lien avec la communication et les médias.

Biographies

Jean-Pierre Esquenazi est professeur invité à l’Ecole des médias de l’UQAM et a notamment publié sur le cinéma et les séries télévisées. Son dernier ouvrage L’analyse de film avec Deleuze est paru en 2017 (CNRS Éditions) et il a récemment publié l’article  « Machines sérielles et montages du temps » (Revue Télévision).

Katharina Niemeyer est professeure à l’Ecole des médias de l’UQAM. En lien avec la thématique, elle a publié l’article « Désigner l’âge d’or : médias et nostalgies d’un espace et d’un temps (a)dorés » (revue Le Temps des Médias) en 2016 et en 2011 « De la chute du mur de Berlin au 11 septembre 2001 – Le journal télévisé, les mémoires collectives et l’écriture de l’histoire » (revue Antipodes).